Camaraderie : de Matthieu Rémy (Editions de l’Olivier, 165 p., 18 €)

Publié le par Patrick Foulhoux

Camaraderie-.jpgPremier livre de fiction d’un de mes ex-coéquipiers pour les pages “Livres” de Rolling Stone. A l’époque, j’étais déjà admiratif de Matthieu Rémy, de son style et de sa capacité à rendre les livres accessibles. Le livre existe grâce à son auteur, certes, mais aussi grâce au lecteur, Matthieu a toujours gardé cette notion à l’esprit.

Dans ce premier livre de fiction, je retrouve sa pudeur qui confinerait presque à l’indifférence si on ne soulevait pas ses mots comme des galets pour dévoiler sa générosité et son émotivité. Il y a du J.G. Ballard dans sa manière d’agir. Il contrebalance avec un humour perceptible à condition de se laisser faire.

Camaraderie est une succession d’histoires de jeunes gens arrivant à un âge où il faut prendre des décisions. La plume de l’auteur colorie des situations auxquelles on se trouve un jour confronté.

Ce livre n’est pas dans mon champ de lecture d’emblée, je l’ai lu d’un trait, je me suis fait ferrer par le style détaché et acidulé d’un texte d’où affleure une sensibilité à peine contenue.

 

A++

Publié dans littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article