Coffret rock (Tana Editions, 4 livres, 72 p. chacun, 21,50 € + bague tête de mort)

Publié le par Patrick Foulhoux

Coffret-rock-visuel-.gifNoël approche. Tana réédite et coffre quatre livres qui s’adressent aux nouveaux convertis et aux jeunes recrues adeptes de la Musique du Diable qui a quand même pris du plomb dans l’Hell, le “réalisme” prenant le pas sur l’utopie.

Pour chaque ouvrage sont associés un dessinateur et un auteur.

Pages de gauche, le crobar, pages de droite, le bavard.

Pour Être rock, Philippe Manœuvre ne se foule pas pendant que Thierry Guitard s’escrime aux pinceaux. L’homme aux lunettes noires a relevé 113 mantras pour le rocker moderne, des citations. Tant qu’à faire, il se cite lui-même : « La compétition fait les champions » ! Ça valait bien un livre n’est-il pas ?

Dans Les enfers du rock, on retrouve le même à la plume dans un exercice où il excelle, raconter les petites histoires dans la grande. Il cause AC/DC, Robert Johnson, Led Zeppelin, Hendrix, les Stones, Black Sabbath, etc. Le tout richement illustré par Marie Meier.

Pour Les lieux du rock, c’est Matthieu Rémy à la plume, un ex-collègue de Rolling Stone. Avec Charles Berberian aux illustrations. Par “lieux”, il faut entendre “environnement”. Si le rock se développe, se propage, évolue, c’est grâce à sa faculté d’adaptation aux contraintes sociales, géographiques ou technologiques. C’est ce que raconte Matthieu Rémy.

Rock’n’Sex est signé de Lucie Lux, coutumière et spécialiste du thème, accompagnée de Miss Candy Dion avec qui elle avait déjà commis Sex is Rock’n’roll ! (La minette sous la pluie, 47 p., édition limitée 100 ex. numérotés). Iggy Pop est l’icône incarnant le mieux le rock et le sexe pour l’auteur.

Dans ce petit coffret sans prétention sont enfermés des manuels d’encanaillement et de débredinage pour une jeunesse trop sage.

 

(Sortie 8 novembre)

 

A++

Publié dans littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article