Comont : It’s Time (Flâneur)

Publié le par Patrick Foulhoux

Comont-.jpgUne des plus belles voix masculines rock françaises depuis une trentaine de piges revient avec un album époustouflant. Dominique Comont a été le chanteur des monumentaux City Kids avant d’entamer une carrière solo en parallèle à de nombreuses activités (comédien, convoyeur de bateaux, peintre ; un globe-trotter avec le rock’n’roll en bandoulière en quelque sorte). Il s’est frotté au chant en français pour des disques au cordeau avant de revenir à l’anglais pour un album aux chansons mises en chantier à l’époque des City Kids. La conjoncture n’est plus au tout électrique, Dominique est toujours derrière son piano, accompagné du guitariste / ingénieur du son / producteur Christophe Pélissié qui est à l’origine de ce projet savoureux. Les volutes hypnotiques des City Kids sont omniprésentes. Le grill est éteint, le lustre est baissé sur le piano, une cigarette se consume dans le cendrier et le mirage prend forme. Keith Jarrett accompagne Leonard Cohen pour un périple introspectif qui effleure les cordes sensibles du bout des doigts. Dominique Comont gravite autour de trois thèmes : le rêve, l’amour et le voyage. Avec It’s Time, il se livre et seule sa pudeur l’a empêché d’intituler ce disque “Intime”. Un album parsemé de pièces d’orfèvrerie comme “The Dream Is Over” ou le très City Kids “I Never Leave The Blues”. Dominique Comont a atteint une forme de sérénité dans sa tourmente intérieure qui le rend invincible et hors-catégorie. Un sage ? Non, un rocker en pleine plénitude.

 

AA+

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article